Tout savoir sur la vie à bord, par notre directeur de croisière Thomas Huertas

Rencontre avec Thomas Huertas, ancien chanteur lyrique, devenu directeur de croisière sur le Douro, au Laos et en Croatie pour Rivages du Monde.

Pour commencer, quel a été votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Thomas huertas : J’ai commencé par étudier l’histoire géographie en vue d’enseigner. Au cours de mes études, je suis entré dans les chœurs de la Sorbonne. J’ai passé avec succès des concours de chant et pendant 10 ans j’ai poursuivi une carrière d’artiste lyrique. Parmi mes différents engagements comme chanteur, j’ai participé à des croisières à thématique lyrique. C’est comme cela que j’ai découvert le monde de la croisière et la vie à bord. Par la suite, on m’a proposé de devenir accompagnateur sur les bateaux, puis directeur de croisière.

Parallèlement, et voyant que le métier de chanteur était difficile, j’ai entamé des études d’infirmier. Diplôme que j’ai obtenu et qui m’a donné une véritable sécurité notamment lorsqu’il y a moins de travail, ce qui s’est confirmé avec la crise sanitaire malheureusement. 

Chez Rivages du Monde plus particulièrement, je suis arrivé il y a une dizaine d’années d’abord en tant qu’artiste puis comme directeur de croisière.

Vous aimez les bateaux et naviguer ?

T. H. : Depuis toujours ! J’ai un diplôme de pilote privé d’aviation et je compte passer mon permis maritime. La navigation est vraiment quelque chose qui me plait. Le voyage en général aussi. Et pas seulement la destination mais le trajet, ce qu’il faut faire pour aller d’un point à un autre avec les aléas inévitables d’un voyage. J’aime comprendre tous les facteurs qui influent sur la navigation pour ensuite les expliquer aux passagers. Cela demande une certaine polyvalence qui fait la richesse de ce métier.

Quelles croisières avez-vous effectuées ?

T. H. : Comme directeur de croisière, je suis allé en Croatie, sur le Douro, le Laos, l’Inde et bientôt le World Explorer. Et comme accompagnateur ou artiste, j’ai participé aux croisières maritimes en Islande, Groenland, Spitzberg.

En quelques mots, quelle est la fonction d’un directeur de croisière ?

T. H. : Le directeur de croisière est un peu le ciment entre les différents acteurs présents à bord, aussi bien l’hôtellerie, la navigation que les passagers. Il est également là pour manager toute la partie touristique, notamment les excursions et les animations à bord. C’est un coordinateur général. Le directeur de croisière assure le lien entre les passagers et Rivages du Monde et représente l’entreprise à bord. Il doit faire en sorte que tout se passe bien durant la croisière. Il a un grand rôle fédérateur.

Pour nos lecteurs, décrivez-nous une journée type de directeur de croisière…

T. H. : On se lève tôt ! On commence par relire les menus et le programme du jour et à s’informer des éventuels événements qui ont eu lieu à bord pendant la nuit. Ensuite, je m'entretiens avec le commandant sur les conditions météo, la navigation. Puis, direction la salle de petit-déjeuner pour retrouver toute l’équipe et faire un point sur la journée passée et celle à venir, à savoir quelles vont être les excursions et les activités à bord. En fonction de la navigation, on organise des activités à bord, des jeux, des ateliers. Mais il faut aussi anticiper la journée suivante puisque je rédige en matinée le journal de bord du lendemain. Ensuite lorsqu’arrive le temps des excursions, on coordonne le débarquement, les bus et les guides en veillant à ce que toutes ces opérations soient fluides. Le but du directeur de croisière, c’est que tout ait l’air simple. En fin de journée, nous avons une réunion de debriefing, je vérifie le journal de bord avec le conférencier et les accompagnateurs avant de l’imprimer à plusieurs centaines d’exemplaires. En soirée enfin, c’est un moment plus détendu durant lequel je présente le spectacle s’il y en a un et les artistes – leur biographie, leur intervention – en essayant de les mettre à l’aise pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

Vous avez été directeur de croisière sur le Douro : quelle escale vous a le plus marqué ?

T. H. : Je dirais Salamanque ! Parce que je suis espagnol et surtout parce que c’est un peu la cerise sur le gâteau de cet itinéraire qui est à 80% portugais. Cette ville possède une richesse patrimoniale inégalée. On y trouve la plus vieille université d’Europe. C’est vraiment une magnifique journée pour les passagers. Cette escale à Salamanque intervient au milieu du séjour et constitue pour moi le climax de cette croisière.

Un mot sur le Queen Isabel, le bateau de Rivages du Monde navigant sur le Douro ?

T. H. : C’est véritablement un hôtel 5 étoiles flottant. Le Queen Isabel est un bateau de petit taille avec seulement 118 passagers à bord que nous pouvons accueillir dans des conditions optimales. Les espaces sont chaleureux : je pense notamment au salon panorama à l’avant du navire qui est entouré de baies vitrées. C’est là qu’ont lieu les conférences. Les prestations hôtelières à bord sont élevées : les cabines sont spacieuses, bien agencées. C’est un bateau où tout le monde se connaît, où aucun visage ne m’est inconnu mais qui réserve malgré tout des espaces d’intimité. C’est vraiment un bateau à taille humaine. Nos clients apprécient tout particulièrement la restauration avec des menus variés qui proposent un choix de plats à la carte à chaque repas.

Quel souvenir marquant gardez-vous de ce mois d’août passé sur le Douro ?

T. H. : En fait c’était la reprise. J’ai senti une énergie, une formidable envie de voyager chez nos passagers. On a eu affaire à des croisiéristes heureux de repartir en voyage. Tous les passagers ont été extrêmement sensibles et respectueux des normes sanitaires mises en place à bord. J’ai senti une véritable bienveillance.

Parlons maintenant de la Croatie où vous avez également été directeur de croisière cet été…

T. H. : Ce qui m’a marqué en Croatie, c’est l’équilibre entre les visites culturelles et les paysages, l’alternance entre les lieux chargés d’histoire, parfois récente, et la nature, comme les sublimes lacs de Plitvice. L’ambiance à bord est familiale, on est à peine une trentaine, comme un groupe d’amis. Et le bateau est magnifique, c’est un yacht chaleureux tout en bois avec une marina à l’arrière qui se déploient au raz de l’eau et permet de vivre des moments exceptionnels. En fonction de la navigation, le commandant peut s’arrêter en pleine mer pour des baignades qui plaisent énormément aux passagers.

Quelques mots sur le Laos où vous avez aussi officié comme directeur de croisière ?

T. H. : C’est une belle découverte, un véritable coup de cœur pour ce pays authentique où le tourisme est encore confidentiel. On se sent privilégiés dans le confort de notre bateau, avec des guides d’une grande finesse. J’ai découvert un pays chargé de culture et d’une rare beauté. C’est une destination méconnue et pourtant fabuleuse.

Comment se passe la relation à bord avec les croisiéristes ?

T. H. : C’est un rapport de bienveillance. Le directeur de croisière gère tous les problèmes des passagers à bord et il faut savoir les comprendre, les accompagner, les aider, les rassurer... et mieux encore anticiper. J’essaie toujours d’établir des rapports personnalisés, intimes et d’insuffler à bord un climat de convivialité et de partage... propice à la découverte et à l'échange !

Comment définiriez-vous la spécificité de Rivages du Monde ?

T. H. : Nous sommes une entreprise familiale. Aussi bien au sein des équipes à bord que du siège, règne cette ambiance familiale. Parce que nous sommes une petite équipe et que nous nous connaissons et nous apprécions toutes et tous.

Quelle croisière avez-vous préférée et laquelle rêvez-vous de faire ?

T. H. : Sans aucun doute, j’ai préféré le Grand Nord, l’Islande, le Spitzberg et le Groenland parce qu’on ne peut les visiter autrement qu’en bateau. Et je rêve d’aller en Antarctique !

Crédits photos © Thomas Huertas © F. Chavanon

Thomas Huertas, directeur de croisière

Ancien chanteur lyrique, Thomas Huertas est directeur de croisière sur le Douro, au Laos et en Croatie pour Rivages du Monde.

Directeur de croisière personnel Rivages du Monde

Vous aimerez cette croisière

Croisière expédition au Spitzberg
Croisière expédition au Spitzberg
Europe

Expéditions

Croisière expédition au Spitzberg
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Spitzberg, ARCTIQUE

Prochain départ :

08/07/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Juillet

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

10080 €

Croisière L'Or du Douro
Croisière L'Or du Douro
Europe

Routes culturelles

Croisière L'Or du Douro
  • Vol inclus
  • 8 jours / 7 nuits

Découvrez : Portugal, Douro, DOURO

Prochain départ :

14/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril, Mai, Juin, Juillet, Aout, Septembre, Octobre, Novembre
  • 2025 : Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Aout, Septembre, Octobre, Novembre

Voyagez à bord du :

Queen Isabel

Queen Isabel

À partir de

2190 €

En coulisses : la vie à bord de nos croisières

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.