Madère : le vin du soleil

Qui n’a pas dégusté son vin, ni admiré son vignoble en terrasses et pergolas ne connaît pas Madère. Petit guide pour tout savoir sur le vin de Madère si particulier.

Madère : un terroir unique

Dans l’île volcanique très escarpée de Madère, la moindre surface cultivable est précieuse : le vignoble ne représente que 500 hectares au total. Les terrains pentus sont donc aménagés en terrasses où la vigne est plantée densément et, ailleurs, le raisin pousse sur des pergolas pour permettre de cultiver autre chose en dessous, au niveau du sol. La terre, que l’on dit basaltique, est acide, riche en minéraux, en fer, en phosphore et pauvre en potassium. Ce mélange, issu de la lave refroidie, donne une forte acidité au raisin et tout son caractère au vin de Madère. C’est là que la magie de la chimie se produit puisque le vin jeune de Madère n’a rien d’exceptionnel alors qu’il se conserve et vieillit à merveille. Il ne suffit pourtant pas de l’oublier dans un tonneau pour en faire un nectar.

Vin de Madère, le fruit du hasard !

Comme pour beaucoup de découvertes, c’est le hasard qui a bien fait les choses. Une alliance commerciale entre le Portugal et l’Angleterre il y a plus de trois siècles favorise l’exportation du vin produit sur l’île. Les barriques sont transportées par bateau et afin d’éviter que leur contenu ne subisse trop d’altération à cause de la chaleur, le moût du raisin est mélangé à de l’alcool de canne à sucre en cours de fermentation pour stopper la transformation du sucre en alcool. Il devient alors ce qu’on appelle un vin doux naturel. Mais un jour qu’une cargaison partait de Madère pour les Indes, elle se trouva invendue sur place et revint à son point de départ. Après un an de voyage, sous l’effet du soleil en mer, le vin de Madère fut transformé. C’est par la magie climatique qu’il avait pris ce goût inimitable, difficile à reproduire autrement. Ainsi, dès le XVIIe siècle, le vin de Madère devient le premier vin européen à connaître une expansion mondiale grâce à ses pérégrinations maritimes.

Depuis, les viticulteurs ont développé deux autres méthodes pour produire du Madère : le chauffage du vin entre 40° et 50° C pendant trois mois, dit « estufagem » ; et la conservation d’immense tonneaux de 600 litres, des foudres, pendant plusieurs décennies dans des greniers sous les toits inondés de soleil, méthode dite « canteiro ». Après cela, le vin de Madère peut se conserver pendant des dizaines d’années sans s’abîmer.

Les cépages du Madère

Aujourd’hui, seulement huit producteurs sont à l’origine du vin de Madère bu dans le monde entier et travaillent cinq variétés de cépages : Malvasia (doux, le plus sucré avec des arômes de miel, fruits secs, épices et chocolat), Bual (mi-doux aux arômes de fruits secs et épices), Verdelho (mi-sec, frais avec des arômes d’agrumes confits et de fruits tropicaux), Sercial (sec, aux arômes de citron et d’amande) et Tinta negra, le cépage rouge.

Les mentions Finest (3 ans d'âge), Réserve (5 ans d'âge), Spécial Réserve (10 ans d'âge), Solera (mélange de différents millésimes) et Vintage (20 ans d'âge) aident à se repérer sur la qualité du vin de Madère. Par ailleurs, le vin de Madère bénéficie d'une AOP. On peut le déguster tel quel à l'apéritif ou en cuisine pour parfumer les sauces. Le Madère doux accompagne volontiers les desserts et le foie gras. Les vins secs de Madère peuvent eux servir de base pour réaliser des sauces, notamment la sauce Madère, un roux brun additionné d'un bouillon parfumé aux aromates et au Madère qui accompagne merveilleusement les pièces de bœuf.

Une visite s’impose pour découvrir les délices que proposent les vins de Madère… avec modération !

Ne dites plus « madérisé » !

Dans le langage courant, lorsque l’on veut qualifier un vin dont le goût est un peu passé ou affadi, on dit qu’il est « madérisé ». C’est une erreur de vocabulaire car, au contraire, plus le vieillissement du Madère est important, plus celui-ci développe des arômes subtils et variés. Ce phénomène, lié à l’oxygénation, est donc un défaut pour un vin classique et une qualité pour le vin de Madère.

Crédits photos © Foto8tik © Wieslaw Jarek

Vous aimerez cette croisière

Croisière Madère et l'archipel des Açores
Croisière Madère et l'archipel des Açores
Europe

Routes culturelles

Croisière Madère et l'archipel des Açores
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Portugal, Madère, Açores, ATLANTIQUE

Prochain départ :

20/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

4838 €

Croisière Madère et l'archipel des Açores
Croisière Madère et l'archipel des Açores
Europe

Routes culturelles

Croisière Madère et l'archipel des Açores
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Portugal, Madère, Açores, ATLANTIQUE

Prochain départ :

29/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

4838 €

Le vin de Madère

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.