Îles de la Madeleine : un archipel dans le golfe du Saint-Laurent

 

Ancrées dans les eaux du golfe du Saint-Laurent, les îles de la Madeleine forment un archipel verdoyant. Entourées de longues plages de sable blanc et de falaises rouges sculptées par les vagues, les sept îles de la Madeleine abritent une population d’origine acadienne qui conserve fièrement ses traditions. Les îles de la Madeleine sont reliées entre elles par de longs tombolos constitués de dunes. Les douces collines où surgissent des maisons colorées, les grottes et arches qui jalonnent ses côtes, les centaines d’espèces d’oiseaux marins et les phoques sont autant de richesses à admirer sur cet archipel québécois.

Petite histoire des îles de la Madeleine

Nommées Menagoesenog par le peuple Micmac, soit littéralement « les îles balayées par le ressac », les îles de la Madeleine étaient habitées par les populations amérindiennes autochtones avant l’arrivée le 25 juin 1534 de Jacques Cartier. Il les baptise à son tour les îles Araynes, en raison de ses plages de sable. La légende raconte que le concessionnaire des îles, François Doublet de Honfleur, aurait donné en 1663 le nom de son épouse, Madeleine Fontaine, aux désormais îles de la Madeleine.

Le peuplement des îles de la Madeleine commence en 1755 avec l’arrivée des Acadiens déportés de leur terre natale par les Anglais à la suite de la perte du Québec par les Français. Ces pêcheurs et chasseurs de morse acadiens sont rejoints quelques décennies plus tard par des royalistes venus de Saint-Pierre-et-Miquelon après la Révolution française. En 1798, Isaac Coffin obtient la concession des îles de la Madeleine où il installe un véritable régime féodal obligeant les Madelinots à payer des rentes pour occuper leurs terres. Beaucoup fuient en Gaspésie ou vers la Côte–Nord où ils fondent de nouvelles villes. Un siècle plus tard, en 1895, une loi du Québec permettra aux Madelinots de racheter leurs biens.

Le long isolement des îles de la Madeleine a enfanté un mode de vie unique. Aujourd’hui la population s’élève à environ 12 000 habitants dont 5% d’anglophones.

L’île du Havre-aux-Maisons

Parmi les sept îles de la Madeleine, l'Île du Havre-aux-Maisons, l’une des plus belles de l’archipel, forme un plateau aux allures champêtres entouré de falaises rouges. Ces doux paysages sont parsemés de maisons colorées et de routes sinueuses. C’est sur cette île que l’on trouve la plus longue plage de sable fin, la Dune-du-Sud et ses 22 kilomètres. À marée basse, les falaises rouges laissent apparaître de mystérieuses grottes à explorer. L’île du Havre-aux-Maisons abrite une jolie marina, un petit port de pêche, des parcs à moules dans sa lagune et une multitude d'oiseaux tels que des sternes, des goélands et des hérons. Longtemps le fumage du hareng a été ici une activité importante de cette île, que fait revivre Le Fumoir d'Antan et son économusée.

Les phares des îles de la Madeleine

Les îles de la Madeleine sont parsemées de phares. L’archipel en compte cinq au total. Le phare du Borgot qui trône au-dessus du cap Hérissé est entouré de falaises de grès rouge. Construit en 1874, il a été remplacé en 1987 par le phare actuel, blanc, simple et épuré, le plus récent des îles de la Madeleine. Construit en 1928, le phare du cap Alright forme une petite tour pyramidale typique des phares canadiens, d’à peine 8 mètres de hauteur. C’est le plus petit des îles de la Madeleine.

Les îles de la Madeleine, paradis ornithologique

L’archipel est un havre pour les oiseaux marins. Plusieurs sites permettent d’observer des espèces rares. Non loin du pittoresque port de pêche de L'Étang-du-Nord, l'île aux Goélands abrite plusieurs colonies d'oiseaux marins : guillemot à miroir, petit pingouin, mouette tridactyle, grand cormoran, cormoran à aigrettes, eider à duvet… Dans les marais de la lagune du Havre-aux-Basques nichent la bernache cravant, le grand héron, le héron vert, le grèbe à bec bigarré, le martin-pêcheur d'Amérique, le hibou des marais, l'aigrette bleue ou le carouge à tête jaune…

Pour les amoureux des oiseaux, les îles de la Madeleine seront un véritable paradis !

Crédit photos © Pink Candy © René Beaulieu © Anne Richard © Pied-de-Vent

Fromagerie Pied-de-Vent

Parmi les nombreuses entreprises artisanales des îles de la Madeleine, la fromagerie artisanale du Pied-de-Vent transforme depuis 1998 le lait de son troupeau de vaches canadiennes en de savoureux fromages.

Fromagerie Pied-de-Vent îles de la Madeleine

Saint-Pierre-de-la-Vernière

Cette église en bois blanc d’inspiration néogothique a été édifiée en 1876. Ce monument historique est la deuxième plus grande église en bois du Canada.

Saint-Pierre-de-la-Vernière  îles de la Madeleine

Vous aimerez cette croisière

Croisière Le Saint-Laurent
Croisière Le Saint-Laurent
Amerique

Routes culturelles

Croisière Le Saint-Laurent
  • Vol inclus
  • 10 jours / 8 nuits

Découvrez : Canada, Le Saint-Laurent, ATLANTIQUE

Prochain départ :

08/09/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Septembre

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

8400 €

Croisière Groenland et Canada Arctique
Croisière Groenland et Canada Arctique
Europe

Expéditions

Croisière Groenland et Canada Arctique
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Groenland, Canada, ARCTIQUE

Prochain départ :

18/08/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Aout

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

7263 €

Croisière expédition du Groenland au Québec
Croisière expédition du Groenland au Québec
Amerique

Expéditions

Croisière expédition du Groenland au Québec
  • Vol inclus
  • 14 jours / 12 nuits

Découvrez : Canada, Groenland, ARCTIQUE

Prochain départ :

27/08/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Aout

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

9688 €

Découvrir les îles de la Madeleine

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.