Visiter Montréal

Top 10 des visites incontournables à Montréal

 

Montréal a fêté son 380e anniversaire en 2022. La métropole québécoise, deuxième plus grande ville du Canada, fait partie des plus anciennes villes américaines mais aussi des plus attractives avec ses 10 millions de touristes accueillis chaque année. Avec ses innombrables festivals, ses 250 théâtres et salles de concert, Montréal est la capitale culturelle du Canada où sont passés les plus grands artistes, écrivains et musiciens. Mais c’est aussi l’une des grandes métropoles francophones du monde avec ses airs de vieille Europe mêlés à la culture nord-américaine. Avec ses influences amérindiennes, françaises, britanniques, américaines, Montréal est une ville résolument canadienne et multiculturelle. Alors que faire à Montréal ? Et que visiter dans cette ville aux innombrables richesses ? Mais avant cela, un peu d’histoire…

Montréal et l’héritage de Jacques Cartier 

La ville de Montréal n’aurait jamais existé sans l’explorateur et navigateur Jacques Cartier, célèbre pour la découverte du Canada. Né vers 1491 à Saint-Malo, Jacques Cartier est plus exactement le premier Européen à décrire et nommer cette terre et ses habitants au cours de trois expéditions en Amérique du Nord. En 1534, lors de son premier voyage, Jacques Cartier aborde le golfe du Saint-Laurent et Terre-Neuve alors fréquentée par des pêcheurs morutiers portugais, espagnols, anglais et français. En 1535, son deuxième voyage lui permet de faire la découverte de l’embouchure du Saint-Laurent que Jacques Cartier remonte jusqu’aux rapides de Lachine, à quelques kilomètres d’une colline plantée au milieu d’une île qu’il nomme « Mont Royal ». Montréal était né !

Après une troisième expédition décevante, Jacques Cartier ne retournera plus au Canada. Il se retire jusqu’à sa mort en 1557 alternativement dans sa demeure de Saint-Malo intra-muros et dans son manoir de Limoëlou à Rothéneuf. Jacques Cartier reste en France l’homme associé à la découverte du Canada, pays dans lequel il est également célébré. Le principal pont de Montréal porte son nom ainsi qu’une rivière et un parc national au Québec.

Montréal, une histoire tumultueuse

L’île de Montréal était habitée bien avant l’arrivée des Européens par des populations amérindiennes qui pratiquaient l’agriculture et la chasse et dont les archéologues ont retrouvé des outils datant de plus de 4000 ans. Lorsque le 3 octobre 1535, Jacques Cartier accoste sur cette île qu’il nomme Montréal, il découvre tout près un village iroquois fortifié d’un millier d’habitants, Hochelaga.

C’est le 17 mai 1642 qu’est fondée la ville de Montréal - sous le nom éphémère de Ville-Marie - par deux missionnaires français partis de La Rochelle, Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance, une infirmière. La ville devient la plaque tournante du commerce de fourrures. En 1701, après des années de conflit plus ou moins intenses, la France signe avec 1300 délégués représentant 30 nations amérindiennes la Grande Paix de Montréal. C’est un succès diplomatique majeur et unique en son genre, et un traité respecté par plusieurs nations amérindiennes encore de nos jours. Le 8 septembre 1760, Montréal capitule devant les troupes britanniques et le traité de Paris de 1763 signe la fin de la Nouvelle France avec certaines garanties dont notamment la pratique du catholicisme, l’application d’un code civil propre et la conservation des biens des Français et de leurs alliés amérindiens.

En 1825, un canal est construit pour franchir les rapides de Lachine en amont. Montréal est désormais relié par voie navigable aux Grands Lacs, érigeant la ville en métropole industrielle de premier plan. En 1849, Montréal devient la capitale du Canada-Uni après l’unification du Bas-Canada (le bassin du fleuve Saint-Laurent) et du Haut-Canada (l’actuel Ontario). Mais des émeutes et le mécontentement des anglophones qui incendient le parlement de Montréal poussent la reine Victoria à déplacer la capitale à Ottawa en 1857. La ville reste cependant le principal nœud ferroviaire, le centre financier et bancaire du Canada. Entre 1890 et 1910, la population de Montréal triple.

Même après l’indépendance du Canada en 1931, les dissensions entre anglophones et francophones restent très vives. Dans les années 1960, de grandes réformes sociales, politiques, économiques et religieuses changent la donne : c’est la Révolution tranquille. Montréal se modernise, accueille l’Exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques de 1976. Aujourd’hui Montréal abrite la moitié de la population du Québec et reste un centre industriel, financier, intellectuel et commercial de premier plan.

Lors d’une escale dans cette ville foisonnante, que faire à Montréal ? Entre monuments, parcs, églises et jardins botaniques, voici notre top 10 des visites incontournables à Montréal.

Crédits photos © Delstudio © Rixie © Rodrigo lab © Mario Beauregard © TO Images © JKn © Cagkan © Firefighter Montreal © Kingsman © M. Bruxelle © Lynn K. Watson © Tommy Larey

1. Se promener dans le vieux Montréal

Des ruelles pavées, de vieux bâtiments en pierre, des devantures typiques, on respire dans ce quartier très animé et touristique en journée comme un air de vieille Europe. Les contrastes sont ici saisissants : les édifices anciens se concentrent autour de la place Jacques-Cartier alors que des gratte-ciels typiquement nord-américains se dressent non loin.

Le vieux Montréal

2. S’émerveiller dans la basilique Notre-Dame

Véritable chef-d’œuvre du néogothique, la basilique Notre-Dame a été édifiée en 1824 sur la place d’Armes. Construite en pierre grise de Montréal, elle est l’œuvre de l’architecte new-yorkais James O'Donnell et peut accueillir 10 000 fidèles. Elle a longtemps été le plus grand lieu de culte d’Amérique du Nord. En 1866, Benjamin-Victor Rousselot, le nouveau curé de la paroisse Notre-Dame venu de France, enrichit sa décoration intérieure en s’inspirant de la Sainte-Chapelle de Paris : feuille d’or, polychromie, sculptures… la basilique se pare de richesses sans équivalent à Montréal.

basilique Notre-Dame Montréal

3. Goûter les produits du terroir au marché Jean Talon

Situé au nord de Montréal au cœur de la Petite Italie, c’est le plus grand marché public de la ville, et même d’Amérique du Nord. Il est aussi l’un des plus anciens puisque son ouverture officielle date de 1933. Au début des années 1930, la clientèle était principalement constituée par les habitants des paroisses avoisinantes, dont beaucoup de Canadiens d’origine italienne. Quelques décennies plus tard, le tout-Montréal se bouscule ici et le marché est devenu une étape incontournable pour tous les touristes qui viennent y découvrir les produits du terroir et les spécialités locales telles que le cidre de glace ou l’incontournable sirop d’érable, ou plus surprenant, le cola bio québécois.

marché Jean Talon Montréal

4. Prendre un bol d’air frais sur le Mont Royal

On le surnomme la Montagne. Cet immense parc de 190 hectares domine toute la ville. Aménagé en 1876 par Frederick Law Olmsted, l’architecte paysagiste de Central Park à New York, le Mont Royal offre une vue imprenable sur Montréal au cœur d’un cadre bucolique.

Mont Royal Montréal

5. Admirer le dôme de l’oratoire Saint-Joseph

Voici la plus grande église du Canada ! Et le troisième plus grand dôme du monde après Saint-Pierre de Rome et la basilique de Yamoussoukro, avec ses 60 m de hauteur et 39 m de diamètre. Son impressionnante silhouette domine la ville de Montréal depuis 1967. Dans les jardins de l'oratoire, un chemin de croix grandeur nature accueille un pèlerinage dédié à saint Joseph qui attire deux millions de visiteurs chaque année.

oratoire Saint-Joseph Montréal

6. Expérimenter la vie souterraine des Montréalais

Que faire à Montréal lorsqu’il fait -30 °C à l’extérieur ? Les Montréalais ont développé un réseau souterrain de 32 km de tunnels reliés aux stations de métro, aux complexes résidentiels, aux immeubles de bureaux, aux centres commerciaux, universités et hôtels. Ce RÉSO, tel qu’on le nomme ici, abrite près de 2000 boutiques, restaurants ou cinémas… et attire environ 183 millions de personnes par an, notamment l’hiver, ce qui en fait le plus grand complexe souterrain du monde.

RESO Montréal souterrain

7. S’étonner devant les escaliers du Plateau

Ah les célèbres escaliers de Montréal ! Dans le quartier du Plateau notamment, toutes les jolies petites maisons possèdent des escaliers extérieurs en fer forgé aux formes originales. Une particularité typique de Montréal née d’un soucis d’économie d’espace et de chauffage.

escaliers Plateau Montréal

8. Magasiner rue Sainte-Catherine

11 km de long, 1200 magasins, la rue Sainte-Catherine est le paradis pour faire des emplettes. C’est la plus forte concentration de boutiques du Canada. Vivante de jour comme de nuit, elle est un incontournable de la vie montréalaise.

rue Sainte-Catherine Montréal

9. Visiter tous les climats du monde

Le jardin botanique de Montréal est l’un des plus beaux du monde et le plus grand après celui de Londres. Sur 75 hectares, ce jardin, organisé par thèmes et régions du monde, regroupe plus de 22 000 espèces de plantes et dix serres.

Jardin botanique Montréal

10. S’informer à la Biosphère

Une architecture emblématique héritée du pavillon des États-Unis de l'Exposition universelle de 1967, ce musée de l’environnement organise de nombreuses expositions et animations scientifiques qui traitent des enjeux environnementaux actuels et des technologies vertes.

 Biosphère Montréal

Vous aimerez cette croisière

Croisière expédition du Groenland au Québec
Croisière expédition du Groenland au Québec
Amerique

Expéditions

Croisière expédition du Groenland au Québec
  • Vol inclus
  • 14 jours / 12 nuits

Découvrez : Canada, Groenland, ARCTIQUE

Prochain départ :

27/08/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Aout

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

9688 €

Que faire à Montréal ?

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.