Les traversées transatlantiques, une consécration pour les plus grands navigateurs

 

La « transat », une course de légende

Route du Rhum, Transat Jacques-Vabre, Mini Transat, Tall Ships’Races, Transat anglaise, Transat Quebec-Saint-Malo… autant de courses mythiques en voiliers qui ont façonné la légende des grands navigateurs. De Plymouth à Newport, de Pointe-à-Pitre à Saint-Malo, de Lorient à Lorient, de Belle-Île-en-Mer à Marie-Galante, de Québec à Saint-Malo, du Havre à Salvador de Bahia, les occasions et les façons de traverser l’océan Atlantique sont multiples : en 1876, déjà, l’Américain Alfred Johnson avait été le premier à réussir cet exploit en solitaire.

La transatlantique fascine les navigateurs

Les plus grands navigateurs ont contribué à écrire leur légende en traversant l’Atlantique. C’est toujours vrai, tant les transatlantiques sont des courses aux records, à l’innovation technologique et à la découverte.

Citons Florence Arthaud, tout d’abord, l’une des figures tutélaires de la voile française et mondiale, surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique », jusqu’à sa disparition tragique en 2015. Comment ne pas évoquer également Éric Tabarly, Olivier de Kersauson, Bruno Peyron, Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, et bien d’autres... Avec 23 transatlantiques à son actif, Samantha Davies confiait : « Il n’y a pas beaucoup d’années qui se passent sans que je ne fasse une transat, voire plusieurs… »

Une traversée de tous les records

La voile est un sport en évolution constante. L’exploit sportif s’appuie toujours sur des innovations technologiques. Samantha Davies le sait bien, elle qui, comme la plupart des navigateurs actuels, est également ingénieure. « La technologie avance, constate la diplômée de Cambridge. Sur les monocoques maintenant on va aussi vite que sur certains bateaux plus rapides il y a encore quelques années. Même du côté de l’architecture du bateau et du design ça n’a rien à voir. Quant à tout ce qui est matériel embarqué… » GPS, stations météo, ordinateurs de bord, caméras, drones, constituent de nos jours le gros des bagages, quand à l’inverse l’espace habitable a lui été réduit à la portion congrue : on en oublierait presque qu’Éric Tarbarly cuisait son pain à bord !

« Même si la technologie devient de plus en plus sophistiquée, tempère Michel Desjoyeaux, l’un des navigateurs en solitaire les plus titrés, même si des connaissances techniques et un niveau scolaire de plus en plus élevés deviennent indispensables, même si nous avons créé un cursus universitaire spécialisé, cela reste encore un domaine où l’intuition est déterminante. »

Une transatlantique, ça se prépare

Les courses à la voile, extrêmement exigeantes, qu’elles s’effectuent en solitaire ou en équipage, ne laissent pas beaucoup de place à l’improvisation. Même la préparation physique et la nutrition sont optimisées. Jusque dans des détails parfois insoupçonnables. Et pourtant la passion reste intacte : « J’adore être en mer, explique Samantha Davies, et s’il se présente une opportunité de traverser l’Atlantique sur un bateau, même si ce n’est pas pour une course, je saute sur l’occasion. J’aime les levers et les couchers de soleil, les moments seule au milieu de nulle part… et je crois que je suis juste bien quand je suis sur un bateau ! »

Crédits photos : © dreamstime, © Francois Rol

Vous aimerez cette croisière

Croisière Madère et l'archipel des Açores
Croisière Madère et l'archipel des Açores
Europe

Routes culturelles

Croisière Madère et l'archipel des Açores
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Portugal, Madère, Açores, ATLANTIQUE

Prochain départ :

20/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

4838 €

Transatlantique, une navigation mythique

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.