Vigur et ses colonies d’oiseaux marins

 

Vigur, un paradis ornithologique

Vigur est une ile verdoyante et sauvage dans les fjords reclus de l’ouest de l’Islande, un véritable coin de paradis pour les ornithologues : une excursion incontournable pour tous les amoureux des oiseaux. Du printemps jusqu’au début de l’été, c’est le moment idéal pour y observer les fameux macareux moines, l’oiseau symbole islandais. Le nombre d’oiseaux qui viennent pour y faire leur nid est impressionnant : sternes arctiques, macareux moines, canards eiders…

Oasis de verdure au cœur de l’azur intense des eaux du fjord Isafjordur, l’île de Vigur abrite d’impressionnantes colonies d’oiseaux marins. Au printemps, ce sanctuaire ornithologique leur sert de havre pour nidifier : macareux, hirondelles, guillemots à miroir et autres eiders à duvet et sternes arctiques prennent la pose pour le plus grand plaisir des photographes. La flore n’est pas en reste qui voit éclore l’été sur ces terres volcaniques des gentianes, silènes uniflores et angéliques qui ouvrent leur superbe parasol.

Vigur, une île sanctuaire

Longue de 2 km pour 400 m de large, l’île de Vigur tire son nom de sa forme allongée qui évoque un harpon. Outre sa magnifique vie aviaire, l’île est occupée depuis 1884 par une même famille de fermiers - descendante du jeune prêtre qui construisit à cette date la maison qu’ils occupent encore - dont les trois générations tirent leur subsistance du tourisme et de la collecte de duvet d’eider. Autrefois, en été, on transportait en barque les moutons sur le continent pour ne pas déranger la nidification du précieux canard. La famille conserve avec soin ce bateau à huit rames vieux de 200 ans.

Sur l’île de Vigur le temps semble en suspens. On peut y voir le dernier moulin à vent d’Islande construit en 1840. Jusqu’en 1917, il a servi à moudre le blé importé du Danemark. Mais également la maison Viktoria, toute en bois de Norvège, bâtie en 1862 et récemment restaurée. Un détour par le plus petit bureau de poste d’Europe permettra d’envoyer un souvenir de cette promenade inoubliable en pleine nature.

Crédits photos : © John C. Evans © Menno Schaefer © Nina B. © Francesco De Marco © dani3315

L’eider à duvet

Sa calotte noire, sa nuque verte, sa poitrine rosée, son dos blanc, ses joues blanches et vertes et son bec cunéiforme rendent ce canard très reconnaissable. Il vit aussi bien sur les côtes rocheuses ou sablonneuses que dans les îles proches du rivage. Oiseau migrateur, il nidifie dans l’Atlantique Nord, à la limite de la banquise, et hiverne notamment en Bretagne. Son duvet isolant est récolté durant la période de nidification qui débute fin mai. La femelle construit alors son nid près de l’eau où elle dépose 4 à 6 œufs qu’elle couvera pendant environ 4 semaines.

Eider oiseau île de Vigur

Le macareux moine

Surnommé clown de mer, cet oiseau tout en rondeur, au bec coloré et au plumage noir et blanc, vit en haute mer. On ne le retrouve sur la terre ferme que pendant la période de reproduction. Il niche alors en larges colonies bruyantes sur les pentes herbeuses ou les falaises. Ils sont près de 10 millions à rejoindre les côtes islandaises. Grands pêcheurs, ils sont capables de plonger sous l’eau pendant près d’une minute. Mais ce qui rend cet oiseau si charmant, c’est sa vie de couple : fidèles, mâle et femelle se retrouvent chaque année sur le même nid pour élever ensemble un œuf unique.

Le macareux moine  Vigur île oiseaux

La sterne arctique

Avec son plumage noir et blanc, la sterne passe l’été près de l’Arctique. C’est là que les couples se réunissent en formant de grandes colonies sur les plages de sable ou de galets. La femelle pond généralement deux œufs qu’elle défend jalousement à coups de bec. Mouettes et goélands nichent souvent aux alentours. En effet, une sterne sentinelle surveille toujours la colonie qui à son signal s’envole et attaque tout intrus. À l’automne, la colonie de sternes parcourt près de 35 000 km aller-retour au-dessus des océans pour rejoindre l’Afrique australe ou l’Australie.

La sterne arctique Vigur île oiseaux

Le guillemot à miroir

Le guillemot doit son nom aux grandes marques blanches ressemblant à des miroirs qu’il porte sur ses ailes et contrastent avec son plumage noir. Il vit au bord de l’eau en petites colonies clairsemées, dans le creux d’une roche, sans nid, et se nourrit de crevettes et de crabes qu’il pêche en plongeant sous l’eau après un vol bourdonnant au ras des flots.

Le guillemot à miroir Vigur île oiseaux

Vous aimerez cette croisière

Croisière Incroyable Islande, îles Féroé et Shetland
Croisière Incroyable Islande, îles Féroé et Shetland
Europe

Grand Nord

Croisière Incroyable Islande, îles Féroé et Shetland
  • Vol inclus
  • 10 jours / 9 nuits

Découvrez : Islande, ARCTIQUE

Prochain départ :

28/07/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Juillet

Voyagez à bord du :

World Explorer

World Explorer

À partir de

7640 €

Vigur, l'île aux oiseaux

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.