Les sites incontournables de Phnom Penh

 

Au confluent du Tonlé Sap et du Mékong, Phnom Penh, la capitale du Cambodge, abrite plus de 2 millions d’habitants. Fondée en 1434, Phnom Penh s'est beaucoup développée durant la colonisation française. Surnommée « la Perle de l’Asie » dans les années 1920, la ville était réputée pour ses larges boulevards ombragés et son architecture coloniale harmonieuse. Aujourd’hui centre économique et politique du Cambodge, Phnom Penh s’appuie sur son passé pour devenir une grande capitale asiatique.

Histoire de Phnom Penh

Phnom Penh tire son nom du temple Wat Phnom Daun Penh abritant cinq statues du Bouddha, construit en 1373. Lorsque l’empire khmer doit fuir la ville d’Angkor conquise par le Siam en 1431, Phnom Penh devient alors sa nouvelle capitale. Quittant Oudong, le gouvernement ne s’y installe qu’en 1866 lorsque Norodom Ier fait construire le palais royal. Commence alors la transformation de la ville : les Français développent le système de canaux, construisent routes, port et d’innombrables édifices à l'architecture Art déco. Peu après l’indépendance, les Khmers rouges assiègent et bombardent la ville qui est évacuée de force le 17 avril 1975. Ses deux millions d’habitants sont déportés dans les campagnes et 80 % d’entre eux périront suite aux privations, tortures et exécutions. Phnom Penh est laissée à l’abandon pendant trois ans, huit mois et vingt jours. Le 7 janvier 1979, les Khmers rouges sont chassés de Phnom Penh par les Vietnamiens. Commence alors une lente reconstruction qui s’accélère après les accords de Paris de 1991. Depuis une dizaine d’années, la capitale cambodgienne connait une véritable euphorie immobilière qui voit fleurir de façon un peu anarchique de hauts édifices ultramodernes.

La place de la Poste : Phnom Penh à l’heure française

S’arrêter place de la Poste centrale à Phnom Penh, c’est faire un saut dans le temps, à une époque où la France exerçait sa tutelle sur le Cambodge. Malgré les affres du temps et quelques ajouts postérieurs, le quartier a conservé l’essentiel de son architecture coloniale. Ses bâtisses solennelles aux teintes jaunes et aux stucs en chaux évoquent de loin quelque préfecture provençale. Les constructions ont été réalisées entre 1890 et 1920, période charnière au cours de laquelle le protectorat français façonne la capitale cambodgienne autour de boulevards ombragés qui lui valent le surnom de « Paris de l’Orient ». Phnom Penh est alors divisée entre un quartier cambodgien, près du palais royal, un quartier chinois, autour du marché central, et enfin, le quartier européen, où l’administration coloniale se concentre autour de la colline du Wat Phnom, site légendaire de fondation de la cité. C’est l’endroit en ville où se concentrent les plus beaux bâtiments d’époque.

La Poste, de son imposante stature, domine la place avec ses ailes et son corps central coiffés d’une horloge. À l’intérieur de l’édifice, quelques photos en noir et blanc rappellent son passé. Règne ici une atmosphère compassée dont la fraîcheur tranche agréablement avec la lourdeur du climat tropical au dehors.

Juste en face de la Poste, on aperçoit la façade décrépite de l’hôtel Manolis, qui fut pourtant dans les années 1920 un lieu de grand standing. En piteux état, il est aujourd’hui divisé en habitations. André Malraux fut en 1924 son résident le plus illustre. Le futur ministre de la Culture du général De Gaulle était alors un jeune dandy peu scrupuleux, à l’origine d’une expédition rocambolesque en Indochine visant à s’emparer des bas-reliefs d’un temple angkorien près de Siem Reap. Pris sur le fait, il dut séjourner quatre mois à l’hôtel en compagnie de sa femme, Clara, dans l’attente de son procès. Condamné d’abord à six mois de prison ferme, puis à du sursis en appel, l’écrivain put repartir libre. Les mauvaises langues prétendent qu’il ne régla pas la note à son départ...

Crédits photos © Greefoliage © Frenk58 © Pack Shot © Tayfun © lkonya © Paul Szewczyk © Janine

Le palais royal et la pagode d’Argent

Résidence du roi du Cambodge depuis 1866, ce complexe de pavillons et de pagodes est un fabuleux exemple d’architecture traditionnelle khmère. La moitié du site est privée mais la salle du Trône, le pavillon Chan Chhaya et la pagode d’Argent peuvent se visiter. Cette dernière abrite de véritables trésors nationaux : le Bouddha d’Émeraude, le Bouddha Maitreya, une statue en or incrustée de 9 584 diamants et des fresques illustrant la version khmère du Ramayana.

Palais royal Phnom Penh

Le musée national

Principal musée historique et archéologique du Cambodge, le musée national abrite une importante collection d’art khmer : plus de 2 000 statues, peintures ou céramiques y sont exposées… L’architecture du musée s’inspire des temples khmers avec un bassin de lotus central entouré par quatre galeries.

Le musée national Phnom Penh

Le musée du génocide

C’est dans un ancien lycée de Phnom Penh que les Khmers rouges ont installé entre 1975 et 1979 une sinistre prison connue sous le nom de S-21. Près de 20 000 personnes ont été détenues dans ce centre. Une majorité y fut torturée et assassinée. Le 19 août 1979, jour de la condamnation de Pol Pot, le bâtiment a été transformé en musée. C’est avec recueillement que se fait la visite qui, bien qu’éprouvante, donne la mesure du drame qu’ont vécu les Cambodgiens dont un tiers de la population a disparu en seulement 4 ans.

Musée du génocide S-21 Phnom Penh

Spectacle de danses Apsara

Un voyage au Cambodge ne serait pas complet sans assister à un spectacle de danse Apsara. Cette forme de danse classique a marqué la tradition cambodgienne durant des siècles et tient aujourd'hui encore une place importante dans la culture khmère. En 2003, l’UNESCO a reconnu la danse Apsara en tant que chef-d'œuvre du patrimoine immatériel de l'humanité. Lorsque le rideau s’ouvre, dans leurs élégantes tenues brodées de fils d’or, leurs superbes coiffes ornées de bijoux, leurs précieux colliers, boucles d’oreilles et bracelets étincelants, les danseuses Apsara envoûtent par leurs mouvements et leur sourire serein. Telles les sculptures des anciens temples khmers, les danseuses célestes reproduisent des gestes millénaires, appris depuis l’enfance, qui constituent un véritable symbole de la culture cambodgienne. Un moment de grâce !

danses Apsara Phnom Penh

L’île de la Soie

À une quinzaine de kilomètres de Phnom Penh, l’île de la Soie est un véritable havre de paix où se perpétue une activité traditionnelle ancestrale : le tissage de la soie. L’île de la Soie est assez petite avec ses 12 km de long pour 3 km de large. Vous serez envoûtés par la sérénité du lieu, ses petites maisons sur pilotis et l’hospitalité des habitants qui vous saluent à chaque coin de rue.

ile de la Soie Phnom Penh

Vous aimerez cette croisière

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
  • Transport inclus
  • 14 jours / 11 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

05/03/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Mars, Avril, Octobre, Novembre, Decembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Septembre, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4290 €

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
  • Vol inclus
  • 14 jours / 11 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

07/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril, Octobre, Novembre, Decembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4290 €

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor - 13 jours
Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor - 13 jours
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor - 13 jours
  • Transport inclus
  • 13 jours / 10 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

12/12/2023

  • Départs disponibles :
  • 2023 : Decembre

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4610 €

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon - 13 jours
Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon - 13 jours
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon - 13 jours
  • Vol inclus
  • 13 jours / 10 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

01/01/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Janvier

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4670 €

Que visiter à Phnom Penh ?

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.