Khephren, la plus majestueuse des pyramides d’Égypte

 

La pyramide de Khephren semble dominer le plateau de Gizeh ! Majestueuse, elle est la seule des pyramides à conserver en son sommet un vestige de son parement en calcaire blanc, ce qui la rend facilement reconnaissable. Et pourtant la pyramide de Khephren n’est pas la plus haute de ce fabuleux complexe qui jouxte la ville du Caire et le Nil. Construite sur une petite butte, elle mesure cependant 3 mètres de moins que la pyramide de Khéops juste à côté mais est plus élevée en altitude. Avec ses 143 mètres de hauteur et sa base carré de 215 mètres de long, elle est le deuxième plus grand monument de Gizeh. La pyramide de Khephren abrite le tombeau du fils de Khéops, le pharaon Khephren de la IVe dynastie, qui régna de 2558 à 2532 avant notre ère.

Khephren, la dernière des pyramides géantes

Chronologiquement, la construction des pyramides d’Égypte, débute avec celle de Djéser située dans la nécropole de Saqqarah à quelques kilomètres de Gizeh. Durant toute la IIIe dynastie, les pharaons ont tous tenté de construire leur pyramide mais sans y parvenir véritablement. Suivirent des pyramides de taille modeste éparpillées le long de la vallée du Nil jusqu’à la pyramide rouge de Snéfrou, pharaon de la IVe dynastie qui ouvre l’âge des pyramides géantes. Ces pyramides géantes, peu nombreuses, mesurent plus de 100 mètres de haut. Khéops bien-sûr en est l’exemple parfait. Parmi celles-ci, la pyramide de Khephren est la dernière à avoir été élevée. Notons que la pyramide de Mykérinos ne mesure que 63 mètres.

Le complexe funéraire de Khephren

La pyramide de Khephren est au centre d’un complexe funéraire plus large qui compte un temple haut proche de la pyramide, lourd bâtiment très érodé dont la cour intérieure abritait 12 statues de Khephren, et un temple bas très bien conservé auquel conduit une chaussée d’une centaine de mètres de long, plus une pyramide annexe dont la fonction reste encore inconnue. Dans un puits du vestibule du temple bas a été retrouvée la magnifique statue de Khephren en diorite exposée au musée du Caire. La grande pyramide et la pyramide annexe étaient protégées par deux enceintes concentriques. La pyramide de Khephren possédait en outre cinq fosses pour les barques solaires, barques qui servaient à conduire le pharaon jusqu’au royaume des morts. La pyramide est alignée sur les quatre points cardinaux. Et sa base carrée est presque parfaite (0,04% d’erreur entre deux côtés) ce qui est un véritable exploit technique.

Fait intéressant, la chaussée était couverte d’un toit percé d’ouvertures qui laissaient passer la lumière et la pluie si bien qu’un petit canal d’évacuation avait été prévu par les architectes. Ce détail anodin montre combien le climat dans cette région était moins aride à l’époque.

Construction de la pyramide de Khephren

La pyramide de Khephren est construite en blocs de calcaire. Ils étaient taillés sur place par des artisans spécialisés dans la sculpture, le polissage et la prise de mesure puis étaient traînés au sol puis sur des rampes par des ouvriers, paysans locaux embauchés durant la saison creuse. On estime à plusieurs milliers les ouvriers nécessaires à l’édification de la pyramide de Khephren. Un revêtement en calcaire recouvrait toute la pyramide avec à sa base du granit rose provenant d’Assouan. Certaines pierres avaient une taille impressionnante et la pyramide de Khephren est celle qui a utilisé les plus grosses pierres de toute l’Antiquité égyptienne.

La pyramide de Khephren possède trois entrées : l’une au nord, la seconde sous le pavage de la cour, et la troisième creusée plus tardivement par des voleurs. L’entrée principale conduit à une galerie parée de blocs de granit richement décorés jusqu’à une herse qui empêche l’accès à la chambre funéraire. C’est en 1818 que l’explorateur et égyptologue vénitien Giovanni Belzoni découvre cette chambre funéraire, pièce rectangulaire entourée de murs en granit rose, avec en son centre le sarcophage de Khephren scellé dans le sol. De nos jours, on peut encore lire sur cette inscription : « Découverte par G. Belzoni », qui signe une époque où la préservation des antiquités n’était pas aussi rigoureuse qu’aujourd’hui !

Crédits photos © Whatafoto © Alex Anton © Spencer Davis

Vous aimerez cette croisière

Croisière le Nil mythique en Dahabieh: Le Caire, Louxor, Assouan
Croisière le Nil mythique en Dahabieh: Le Caire, Louxor, Assouan
Afrique

Routes culturelles

Croisière le Nil mythique en Dahabieh: Le Caire, Louxor, Assouan
  • Vol inclus
  • 11 jours / 10 nuits

Découvrez : Egypte, NIL

Prochain départ :

06/09/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Septembre, Octobre, Novembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Mai, Septembre, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

La Dahabieh Queen Isis I

La Dahabieh Queen Isis I

À partir de

4200 €

Croisière le Nil mythique en Dahabieh, Le Caire, Assouan, Louxor
Croisière le Nil mythique en Dahabieh, Le Caire, Assouan, Louxor
Afrique

Routes culturelles

Croisière le Nil mythique en Dahabieh, Le Caire, Assouan, Louxor
  • Vol inclus
  • 11 jours / 10 nuits

Découvrez : Egypte, NIL

Prochain départ :

08/03/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Mars, Avril, Mai, Septembre, Octobre, Novembre, Decembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Mai, Septembre, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

La Dahabieh Queen Isis II

La Dahabieh Queen Isis II

À partir de

4100 €

La pyramide de Khephren

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.