Escales au fil du Mékong

 

Le Mékong, une artère touristique

Naviguer sur le Mékong permet de saisir l’essence de la péninsule indochinoise et de voguer en son cœur même. Traversant de superbes paysages de montagnes, de rizières et de palmiers à sucre, le Mékong est considéré par ses riverains comme une véritable mer intérieure. Chacune des étapes, au fil de cette longue navigation, offre de superbes visites dont certaines sont inaccessibles par voie terrestre. Quoi de mieux qu’une croisière sur le Mékong pour découvrir les charmes secrets de cette région et les superbes cités qui le bordent ?

Liées de longue date par des échanges et des flux quotidiens, tant de voyageurs que de marchandises, Phnom Penh (Cambodge) et Saigon (Vietnam) comptent parmi les plus intéressantes et les plus belles villes d’Asie du Sud-Est. 

Phnom Penh, la perle du Mékong

En aval et toujours bordée par le Mékong, Phnom Penh offre un visage qui porte encore les marques d’une histoire tourmentée. La capitale du Cambodge était surnommée au début du siècle dernier et jusque dans les années 1970 « la perle de l’Asie » dont subsistent encore quelques rares édifices. En une seule journée, le 17 avril 1975, sa population de deux millions d’habitants fut chassée par les Khmers rouges arrivés au pouvoir. Une période noire s’ensuivit qui plongea le pays dans la terreur et le déclin. Depuis le milieu des années 1990, Phnom Penh jouit à nouveau d’un attrait touristique grandissant, soutenu par l’afflux des étrangers venus admirer les temples d’Angkor à quelques centaines de kilomètres au nord-ouest.

Classé en 1992 sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’ensemble architectural d’Angkor, l’ancienne capitale du royaume khmer (IXe -XVe siècle), s’étend sur près de 400 km2. Un site impressionnant au milieu d’une jungle envahissante et d’un réseau de canaux qui lui donnent un aspect unique.   

Sa Dec, sur les traces de Duras

À équidistance du Cambodge et de la mer de Chine, reposant sur l’un des bras du delta du Mékong, Sa Dec évoque immanquablement l’Indochine et Marguerite Duras. La ville compte environ 100 000 habitants. Port fluvial, ancienne base américaine durant la guerre, entre vergers et zones industrielles, Sa Dec vibrionne économiquement mais n’a pas oublié son héritage. De pagodes en monastères, de temples en pépinières, on flâne avec nostalgie dans cette ville colorée avec ses villas coloniales, ses larges rues arborisées, ses fruits étalés dans les marchés. Partout on voit les bacs et les barques naviguer sur le Mékong. C’est ici que se déroule L’Amant, le roman de Marguerite Duras et son adaptation cinématographique de Jean-Jacques Annaud.

Cai Be ou la vie du delta

Petit village installé sur les rives d’un bras du Mékong, Cai Be a conservé sa beauté naturelle et authentique. Porte d’entrée de la région du delta, le bourg se trouve au carrefour de trois provinces, immenses plaines fertiles et potagères, grandes productrices de fruits et légumes. Voilà qui explique sans doute que Cai Be accueille depuis le XIXe siècle l’un des plus importants marchés flottants du delta du Mékong, typique de la culture fluviale de la région. Mais c’est également le réseau inextricable d’arroyos - nom donné par les colons français aux cours d’eau secondaires - qui se déploient et sinuent autour de la ville, son étonnante et anachronique église catholique construite en béton armé au début du XXe siècle par les Français, ses anciennes maisons coloniales et l’hospitalité souriante de ses habitants, qui donnent à Cai Be son charme unique.

Saigon, la métropole du Mékong

Saigon marque la fin et le point d’orgue d’une navigation sur le Mékong. Moderne et tentaculaire, Saigon, devenue Ho-Chi-Minh-ville en 1975, est la capitale économique du Vietnam. Blottie au cœur du delta du Mékong, cette vibrante métropole s’est imposée comme le pôle de gravité du bas-Mékong. Elle compte aujourd’hui près de 9 millions d’habitants et ses ports représentent près du tiers du tonnage national du Vietnam. Par effet d’entraînement, le commerce va ainsi croissant au fil du Mékong et atteint son point d’orgue au niveau de son delta.

Dans le quartier de Cholon, historiquement chinois, se tient le plus fascinant marché de Saigon. Dans l’Indochine française, on y brassait une bière, la 33 Export (rapatriée en Ile-de-France, il y a 60 ans). Lors de la guerre, les Américains y ont installé un marché noir. En près d’un siècle, ce symbole culturel de la ville a connu trois restaurations et s’est mué en lieu touristique.

Voici nos 5 raisons de naviguer sur le Mékong

Crédits photos © Hien Phung © Saiko3p © Derwuth © Iron Heart © Heli video © Vu Cong Danh © Xuan Huong Ho

1. Le marché de Cholon

À l’entrée du delta du Mékong, ce marché, une vaste halle aux murs ocres et aux toits de tuiles, était destiné aux pauvres avant de devenir un carrefour commercial majeur. Construit par un Français, ce bazar bruyant et populaire dénote par son architecture chinoise. Ses toits en forme de fleur de lotus, son beffroi et ses horloges à l’entrée, ses couleurs chatoyantes lui donnent un cachet unique. En près d’un siècle, ce symbole culturel de la ville a connu trois restaurations et s’est mué en lieu touristique.

Mékong marché Cholon

2. La place de la Poste à Phnom Penh

S’arrêter place de la Poste à Phnom Penh, c’est faire un saut dans le temps. Malgré les affres du temps et quelques ajouts postérieurs, le quartier a conservé l’essentiel de son architecture coloniale. Ses bâtisses solennelles aux teintes jaunes et aux stucs en chaux évoquent de loin quelque préfecture provençale. Les constructions ont été réalisées entre 1890 et 1920.

Mékong Poste Phnom Penh

3. La maison de l’amant à Sa Dec

Au 225A rue Nguyen-Huê, la fiction et la réalité s’entremêlent, puisque Duras n’est jamais entrée dans cette sublime demeure, alors que l’écrivaine y a installé la passion et les ébats interdits de son livre. Quand l’amant meurt en 1972, le Vietnam transforme la villa en commissariat de police, ce qui empêche d’ailleurs Jean-Jacques Annaud d’y tourner. Le gouvernement la classe site historique national en 2010. Elle a depuis été aménagée en musée.

mékong

4. Le marché flottant de Cai Be

Dès l’aube, des dizaines de bateaux venant de toutes les régions du delta affluent sur les berges de Cai Be pour vendre fruits et légumes, tissus, poissons. Il faut naviguer autour de ces embarcations pour saisir l’animation des vendeurs et le marchandage des clients. Pour les attirer, les commerçants tendent de grandes perches portant des échantillons de leurs marchandises. Depuis le XIXe siècle, tous les jours de 5h du matin jusqu’à 17h, ce lieu d'intenses négociations qui s’étend sur plusieurs kilomètres est le point de rencontre des commerçants du delta du Mékong.

Mékong marché flottant

5. Angkor, le Versailles khmer

Redécouvert en 1860 par le naturaliste français Henri Mouhot, le temple d’Angkor Vat subjugue tous ses visiteurs, comme les écrivains Pierre Loti en 1901 ou Paul Claudel en 1921. Tous sont fascinés par les vestiges des temples khmers construits pour les divinités, les rois et leurs familles, noyés dans une épaisse jungle réputée impénétrable. La légende d’un « Versailles khmer » connaît au XIXe siècle un retentissement mondial jamais démenti.

Mékong Angkor

Vous aimerez cette croisière

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, de Saigon aux Temples d’Angkor
  • Transport inclus
  • 14 jours / 11 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

05/03/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Mars, Avril, Octobre, Novembre, Decembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Septembre, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4290 €

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
Asie

Routes culturelles

Croisière Au Fil du Mékong, des Temples d’Angkor à Saigon
  • Vol inclus
  • 14 jours / 11 nuits

Découvrez : Vietnam , Cambodge, MEKONG

Prochain départ :

07/04/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Avril, Octobre, Novembre, Decembre
  • 2025 : Janvier, Fevrier, Mars, Avril, Octobre, Novembre, Decembre

Voyagez à bord du :

R/V La Marguerite

R/V La Marguerite

À partir de

4290 €

5 raisons de naviguer sur le Mékong

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.