Albanie : voyage au pays des Aigles

 

Longtemps coupée du monde et encore largement méconnue, l’Albanie a pourtant tout pour surprendre les visiteurs : des paysages sauvages, une côte ensoleillée aux eaux cristallines, de sublimes montagnes et d’innombrables trésors archéologiques. Visiter l’Albanie, c’est plonger au cœur d’influences byzantine, grecque, romaine, vénitienne et ottomane qui ont laissé en héritage un patrimoine inestimable. Au pays des Aigles, comme on surnomme l’Albanie, les mosquées côtoient les églises, l’Orient rencontre l’Occident et les vestiges du communisme se mêlent à une modernité éprise de liberté, formant une terre riche de ses contrastes. Une destination accueillante, encore confidentielle et préservée du tourisme de masse, à visiter sans plus tarder ! Quoi de mieux qu’une croisière en Albanie, à bord d’un yacht exclusif réservé à quelques privilégiés, pour découvrir ces nouveaux horizons et ce littoral albanais qui renouvelle les charmes de la Méditerranée ?

Visiter Tirana, la capitale de l’Albanie

Depuis le port de Durres commence notre découverte de l’Albanie avec sa capitale Tirana, une visite qui nous plonge au cœur de l’histoire insolite de l’Albanie. Petit village au départ, ce n’est qu’en 1614 que le général et gouverneur ottoman Sulejman Pacha Bargjini y fait construire une mosquée, une boulangerie et des bains turcs. Aujourd’hui encore la statue du fondateur de la capitale de l’Albanie se dresse derrière l’opéra. Tirana conserve une taille modeste jusqu’au début du XXe siècle. C’est avec les guerres balkaniques de 1912 que le destin de Tirana et de l’Albanie change radicalement en s’émancipant de la tutelle ottomane. Pays indépendant, l’Albanie érige Tirana en capitale au détriment de Durres. C’est le coup d’envoi d’une formidable croissance ! Le roi Zog Ier (1928-1939) confie à des urbanistes italiens la tâche de repenser la ville. À partir du 11 janvier 1946 et l’instauration d’une république populaire communiste dirigée par Enver Hoxha, l’aide financière et technologique de la Russie et de la Chine permet un essor planifié de Tirana et de l’Albanie. Nikita Khrouchtchev posera d’ailleurs la première pierre du futur opéra. Après la fin du communisme, Tirana se dégrade. Depuis 2000, le nouveau « maire aux pinceaux », Edi Rama, aujourd’hui premier ministre de l’Albanie, entreprend une modernisation et un embellissement de la ville qui s’est parée de mille couleurs. Visiter la capitale de l’Albanie permet de relire l’histoire riche et mouvementée de ce petit pays. Pour préparer votre visite de Tirana, consultez notre article de blog Une journée à Tirana.

Vlora : visiter la perle de la Riviera albanaise

Baignée par une eau aux mille nuances de bleu, Vlora est un petit paradis balnéaire. Ces paysages de rêve alternent les longues bandes de sable blanc, les criques sauvages et les éperons rocheux aux fortifications abandonnées. Pendant l’Antiquité, Vlora était célèbre pour ses olives, son vin et son sel. Elle devient le premier port de l’Illyrie après le déclin d’Apollonia. Conquise par les Turcs en 1417, la ville devint un centre administratif important. En 1531, le sultan Soliman utilisa les pierres de la ville antique d’Aulon pour édifier sa forteresse. Cité historique, c’est à Vlora que l'indépendance albanaise a été proclamée le 28 novembre 1912. Avec son soleil méditerranéen, Vlora est une escale hors des sentiers battus pour qui veut visiter l’Albanie autrement.

Découvrir Gjirokastër et la coexistence des cultures en Albanie

La station balnéaire de Saranda, l’une des plus cotées du littoral ionien, avec au large l’île grecque de Corfou, conduit à une ville incontournable si l’on veut visiter l’Albanie. Déclarée « ville musée » par l’UNESCO, Gjirokastër est un exemple typique de ville ottomane. La ville possède de nombreuses maisons typiques à deux étages du XVIIe siècle, un bazar, une mosquée du XVIIIe siècle ainsi que deux églises de la même époque qui témoignent de la coexistence pacifique des communautés religieuses et culturelles chrétiennes et musulmanes au fil des siècles. Gjirokastër est aussi la ville natale de l’écrivain albanais Ismaël Kadaré dont la maison a été transformée en musée. Une forteresse surplombe la ville et offre un splendide panorama sur les montagnes alentours.

Crédits photos © Suzanne Plumette  © Zm Photo © Sforzza © Lic0001 © Leonid Andronov © Rh2010

Tirana, un condensé de l’histoire albanaise

Une journée à Tirana débute toujours par la place Skanderbeg, le cœur de la ville, avec en son centre la statue du héros national, la mosquée Ethem Bey construite en 1789, le musée national dont la fresque « réaliste socialiste » retrace l’histoire mouvementée du peuple albanais et enfin l’opéra construit dans le plus pur style soviétique des années 1960.

Visiter Albanie Tirana

Apollonia, plus grand site archéologique albanais

Apollonia est le plus grand site archéologique de l’Albanie. L’empereur Auguste y fut envoyé par Jules César pour y parfaire son éducation. Les ruines de temples, de l’Odéon et de la bibliothèque, le monastère byzantin Sainte-Marie constituent autant de richesses et de témoignages de l’histoire millénaire de l’Albanie.

Visiter Albanie Apollonia

Gjirokastër, la ville musée

Gjirokastër séduit par le charme de ses maisons bigarrées, ses ruelles aux pavés de motifs noirs, blancs et roses. La ville possède quelques maisons à tourelles. Ce type de maison typique comporte un rez-de-chaussée surélevé, un premier étage utilisé durant la saison froide et un deuxième étage servant l’été.

Gjirokastër visiter l'Albanie

Butrint, un trésor archéologique découvert en 1928

Voici l’un des sites historiques les plus captivants des Balkans ! Situés au cœur d’un parc national, les riches vestiges archéologiques se mêlent ici aux beautés naturelles où la végétation luxuriante, un lac et la mer dessinent un cadre paradisiaque. Fondée par les Grecs, Butrint a été conquise par les Romains, occupée par l'Empire byzantin et la république de Venise, avant d'être abandonnée par sa population à la fin du Moyen Âge. Ce « microcosme de l’histoire de la Méditerranée », classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, abrite la majestueuse Porte du Lion, un théâtre romain parfaitement conservé, des bains, une basilique du VIe siècle décorée d’une mosaïque à la splendeur incomparable et une forteresse médiévale.

Visiter l'Albanie Butrint

Berat, la ville aux mille fenêtres

Berceau des traditions albanaises, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, Bérat possède un charme incomparable. Colonie illyrienne fondée au VIe siècle avant notre ère, Berat épouse un méandre de la rivière Osum et ses cascades de maisons blanches s’étagent sur les flancs de la colline. Comme figés dans le temps, les vieux chemins pavés entourés de vignes et de fleurs sauvages sinuent entre les typiques maisons de pierre, les chapelles orthodoxes et les constructions ottomanes. La ville abrite de nombreuses églises byzantines, de superbes icônes et une citadelle qui concentre toutes les cultures et les époques. À partir de 1417, les Ottomans occupent Berat et y élèvent des mosquées jouxtant les édifices chrétiens.

Visiter l'Albanie Berat

Vous aimerez cette croisière

Croisière Yachting en Albanie, la méditerranée secrète
Croisière Yachting en Albanie, la méditerranée secrète
Europe

Yachting

Croisière Yachting en Albanie, la méditerranée secrète
  • Vol inclus
  • 8 jours / 7 nuits

Découvrez : Albanie, MER ADRIATIQUE

Prochain départ :

06/10/2024

  • Départs disponibles :
  • 2024 : Octobre
  • 2025 : Septembre, Octobre

Voyagez à bord du :

M/Y Variety Voyager

M/Y Variety Voyager

À partir de

4790 €

Visiter l’Albanie

Copyright © 2024-present Magento, Inc. All rights reserved.